Nymphoplastie

Sujet assez délicat, la correction des petites lèvres ou autres geste sur la sphère génitale féminine, reste une approche ouverte aux différents technique de chirurgie esthétique. Asymétrie des lèvres, manque du volume ou trop du volume nécessite une combinaison de techniques pour un confort maximal.

fiche pratique : Nymphoplastie

GÉNÉRALITÉS Techniques chirurgicales Déroulement Résultats

La chirurgie esthétique de petites lèvres est une technique chirurgicale qui permets de corriger :

  • des petites lèvres trop volumineuses par rapport aux grandes lèvre et qui dépassent de la fente vulvaire (lèvre « pendantes »)
  • des asymétries de forme et volume des petites lèvres
  • des replis cutanés disgracieux parfois asymétriques.

Une prise en charge par l’assurance maladie est possible, la consultation avec votre chirurgien esthétique va déterminer les techniques de correction qui corresponds à votre problème.

Un gène esthétique est souvent ressenti lors du déshabillage, ou un gène lors de l’habillement (vêtements un peu serrés, string, maillot de bain), ou gène fonctionnelle lors de la pratique des certains sport (vélo, équitation), lors des rapports sexuels, etc.

Une modification de couleur (hyperpigmentation) peut apparaitre suite aux frottements répètes avec les habits, avec parfois des mycoses locales.

Le but de la chirurgie est d’obtenir une vulve harmonieuse, avec une taille des petites lèvres en rapport avec celles des grandes lèvres et du volume de la vulve en général.

En fonction du défaut à corriger, différents technique chirurgicales peuvent être utilisés.

L’excès labial est corrigé par des exérèses de forme et taille adaptés aux formes des lèvres et de la taille de la vulve, selon un schéma préétabli (dessein préopératoire).

La cicatrice est positionnée sur la face interne et externe des petites lèvres, dans leur partie moyenne, ou sur le bord externe des petites lèvres, en fonction du type d’exérèse des tissus.

Les différents replis cutanés, des portions de peau hyper pigmentées seront enlevés dans le même temps. Les fils seront résorbables, avec des soins très simples sur les 15 jours suivants.

Si les grandes lèvres manquent du volume, une injection de graisse propre (lipofilling) peut être proposée dans le même temps opératoire, car les grandes lèvres doivent couvrir les petites lèvres après la réduction de l’excès cutané qui pende en dehors de la fente labiale.

Avant l’intervention

Un examen médical minutieux va décider des gestes à faire- diminution de la taille des petites lèvre, correction d’une asymétrie, d’un replis cutané disgracieux, d’un lipofilling des grandes lèvres.

1 à 2 consultations avec votre chirurgien esthétique seront nécessaire, avec un dossier médical complet (photographies, fiche d’information SOFCPRE, devis et consentement éclairé).

Une consultation avec l’anesthésiste sera faite.

Arrêt du tabac 1 mois avant, arrêt de l’aspirine et des anti-inflammatoire 10 jours avant la chirurgie.

Si mycose locale, une consultation avec un gynécologue sera prévue et un traitement fait avant l’intervention.

L’intervention

La chirurgie est faite souvent sous anesthésie générale pour des raisons de confort, sinon, pour des corrections mineures, elle peut être faite sous sédation, complétée par une anesthésie locale.

Un séjour en ambulatoire (hospitalisation d’un jour) est nécessaire. La durée de l’intervention varie de 45 minute à 1 h ou plus, si gestes associés.

Une épilation intime est recommandée avant la chirurgie, mais il faudrait éviter le rasage avant l’intervention, compte tenu du risque d’infection par les microcoupures cutanées.

La technique chirurgicale sera adaptée au défaut à corriger- réduction de taille des petites lèvre, correction d’une asymétrie, d’un replis cutané disgracieux, augmentation du volume des grandes lèvres par une injection de graisse-lipofilling.

Les fils sont résorbables et les cicatrices cachées par les grandes lèvres.

Après l’intervention

Suites postopératoires

Les douleurs sont surtout de type gène, calmés souvent par la prise des antidouleurs classiques.

Une protection sera glissée dans le slip, changée aussi souvent que possible.

Il faut adapter sa lingerie intime (coton, pas de tampon hygiénique) et les habits (jupes, robes, pantalons peu serrés).

Il faut bien sécher la zone par tamponnement léger après la douche ou les mictions (pas des bains pendant 3-4 semaines).

Il est déconseillé d’utiliser des produits sois disant désinfectant avec un antiseptique, car cela influence la flore bactérienne locale qui contribue à une bonne cicatrisation

Les soins intimes seront à réalisés matin et soir (et après chaque miction) par de bains de siège.

La reprise du travail dépend du type d’activité. Il est conseillé d’attendre 1 mois pour la reprise des rapports sexuels.

Pour la pratique d’un sport type équitation, vélo ou autre avec frottement direct de la cicatrice, un délai de 1 à 2 mois est conseillé.

Les fils sont résorbables, ils persistent environ 12-15 jours.

Un gonflement des petites lèvres est normal pour 15 jours après l’opération.

Une sensation de tension locale, gène, avec induration des cicatrices est normale dans les premières semaines.

Il faudrait attendre plusieurs mois pour que la souplesse de tissus revient au normal.

Le résultat final est visible au bout de 3 mois.

Possibles complications

Les suites opératoires sont simples, mais parfois avec des aléas de la cicatrisations (cicatrices épaisses, indurées, hyper pigmentées), troubles de la sensibilité locale pendant plusieurs mois.

Les complications les plus redoutés sont le saignement (l’hématome non extériorisé) et la désunion (lâchage des sutures) qui peuvent provoquer une ouverture/ désunion des cicatrices, avec reprise chirurgicale.

Les infections, les nécroses cutanées sont rares, les soins locaux suffissent à garder les cicatrices propres et à favoriser la cicatrisation dirigée.

Des imperfections du résultat peuvent être parfois corrigés par une reprise sous anesthésie locale 6 à 12 mois plus tard (asymétrie résiduelle de taille ou de forme, persistance d’un replis-prolongement antérieur disgracieux).

DOCTEUR
ADINA PETREA

CHIRURGIE PLASTIQUE & ESTHÉTIQUE À MELUN ET PARIS

Après le plaisir de l’apprentissage long et rigoureux, est venue la joie de la pratique et de l’expérience intense, la sérénité dans l’échange et le partage avec mes patients.

Contact Tarifs