Lipofilling du visage

Malgré nos réticences envers les différents volumes du corps, parfois en excès, réussir à garder un visage jeune c’est aussi l’équivalent d’une plénitude de son volume au global.
Les pommettes bien remplis et remontés, un front bien lisse et proéminent, les tempes pas trop creusées, un ovale du visage bien défini sans excès nous permette de mieux vieillir et faire face à la fonte naturelle des tissus, surtout de la graisse du visage.
Avec un moyen 100% naturel, on corrige en injectant de la graisse les volumes qui manquent ou qui diminuent dans le temps.

fiche pratique : Lipofilling du visage

GÉNÉRALITÉS Techniques chirurgicales Déroulement Résultats

Avec le temps, le visage se creuse, le volume de graisse diminue ou se déplace avec le relâchement cutané.

Une femme qui se sent encore jeune est ainsi trahie par un visage un peu émacie, qui a perdu ses rondeurs, sans trop d’éclat, la lumière accrochant sur les reliefs du visage et mettant en évidence les pommettes bien remplis et projetés, un menton ferme mais doux, une tempe pleine, un front bien lisse et projeté, des lèvres bien charnues.

Tout ce volume perdu, fait perdre en effet quelques années de jeunesse.

On peut récupérer ces volumes en utilisant des produits de comblement de type acide hyaluronique, mais le résultat n’est pas pérenne, le produit étant résorbable, il faut renouveler les injections à un certain coût, en fonction du volume à remplir.

Le lipofilling du visage (la lipostructure) consiste à combler des volumes par de la graisse prélevée sur le patient lui-même lors d’un geste de lipoaspiration.

On restitue ainsi un aspect de « plénitude » d’un visage amaigri ou lors de premiers stades du veillsement facial.

Le volume injecté se résorbe très peu et reste en quantité presque identique pour la vie (si pas des variations pondérales).

Les injections de graisse améliorent la qualité de la peau à long terme, car la graisse apporte des facteurs de croissances, d’où l’aspect parfois de « coup d’éclat ». La texture, la coloration et l’épaisseur de la peau se trouve aussi nettement améliorer, de façon stable.

C’est une technique de chirurgie esthétiques très demandée, car aucun risque de rejet de sa propre graisse, et on a dans le même temps l’effet bénéfique d’une lipoaspiration associée.

Cette technique peut être réalisé seule, pour regalber une certaine zone anatomique du visage (pommettes, sillons naso-géniens, menton, tempes, front) ou en complément d’une chirurgie type lifting de l’ovale du visage, pour améliorer l’harmonie du visage et en même temps, corriger les pertes de volume et la squelettisation du visage.

Lipofilling du front

Un front ridé légèrement peut être traité avec la toxine botulinique (Botox) , mais il n’y aura pas d’amélioration des volumes, si la projection du front a diminué, si la lumière accroche moins, donnant un aspect fatigué sur le haut du visage.

Un lipofilling du front apporte du volume de façon uniforme, avec un adoucissement des relief, comblement des rides plus profonde et un galbe plus agréable du haut du visage.

Lipofilling temporal

La région temporale devient souvent un peu creuse, avec un aspect émacié du visage, malgré un poids constant. Le visage perd ses rondeurs, les petits vaisseaux sont plus visibles à travers la peau, on change de coiffure pour cacher cette zone dénudée de ses volumes.

Le lipofilling permet de donner du volume à la région temporale, avec une amélioration de la couler de la peau et un effet maquillage pour les petites vaisseaux sous-cutané trop visibles. L’ovale du visage est retrouvé par ces nouveaux volumes injectés.

Lipofilling du sourcil 

Les coussinets graisseux situé à la face profonde du sourcil, au contact de l’os, diminuent avec l’âge, d’où un manque du soutien des sourcils, un assombrissement du regard, avec des sourcils sans ténues, sans relief.

Une injection de graisse permet de repositionner la partie interne du sourcil sur l’arcade orbitaire et galber son relief.

Lipofilling des pommettes 

L’aspect vieilli, fatigué du tiers moyen du visage apparaît suite à une fonte et déplacement de la graisse suite aux mouvements faciaux répètes, aux variations de poids.

Le lipofilling permet de rehausser les pommettes, avec un aspect plus arrondies, plus hautes. Il faut penser à combler les cernes , qui restent non corriger si on touche seulement aux pommettes et qui peuvent devenir plus évidents après.

Ce volume peut être remplacée par de la graisse, qui sera placée en plusieurs couches à la face profondes des pommettes, pour une augmentation globale du volume des pommettes.

Lipofilling des cernes

L’âge favorise l’apparition d’un aspect creusé des cernes, avec une teinte aussi plus sombre.

Le manque de volume donne un aspect de paupière inférieure vide, tirée, sans support.

Il faut faire la différence entre le cerne creux (situe très près de l’œil) et la vallée des larmes (une ride située par la partir moyenne de la pommette).

Le cerne peut être associes souvent avec des poches sous les yeux.

Dans ce cas, une chirurgie de corrections des poches sera faite, le lipofilling seul ne pourra pas corriger ce défaut.

La graisse injectée va apporter du volume aux cernes et va améliorer à long terme la couleur et la qualité de la peau. Le résultat est naturel stable dans le temps, car la graisse se revascularise et persiste à vie.

Lipofilling des sillons naso-géniens

Le pli situé entre la partie externe du nez et le coin de la bouche, le sillon naso-génien, se creuse souvent avec l’âge, par une diminution de l’épaisseur de la couche graisseuse profonde, les mouvements répétés des muscles du visage lors d el amimique chassent cette graisse profonde qui va descendre vers les bas-joues.

L’injection de graisse peut être réalisé seule, ou en associant un lifting du visage pour uns amélioration globale des volumes. L’acide hyaluronique peut aussi être utilisé, c’est un produit naturel qui se résorbe avec le temps, d’où la nécessité de refaire des ijections à long terme.

Lipofilling du menton

Le manque de projection du menton ou les autres défauts de positionnement du menton peuvent être améliorer en utilisant des techniques d’injection de sa propre graisse (lipofilling).

Le résultat est immédiatement visible, stable dans le temps, si votre poids est stable. Un gonflement des tissus (œdème) est normal après la chirurgie, avec une résorption progressive sur les 2-3 mois postopératoires. Une sur correction peut être réalisé pendant l’intervention pour anticiper la résorption d’environ 30% du volume injectée à long terme.

Ce geste peut être parfois associé à une autre chirurgie du visage, soit une rhinoplastie pour améliorer le profil, soit un geste cutané plus important type lifting du visage, ou lipoaspiration du menton (diminuer le volume de graisse au au dessous du menton et améliorant ainsi sa projection sans utilisation d’un implant).

Avant l’intervention 

La consultation avec votre chirurgien esthétique va vous orienter vers les régions anatomiques du visage à corriger, les gestes associés (chirurgie de type lifting ou blépharoplastie ou autre).

Un dossier médical complet (photographies, fiche d’information SOFCPRE, devis, consentement éclairé) sera réalisé et une consultation avec l’anesthésiste programmée.

Vous serez informé du principe de l’interventions, les suites et l’évolution à long terme.

L’intervention

 En fonction de la quantité de graisse à prélever et de zone anatomique à corrigées, des gestes associés, du souhait de la patiente, l’intervention peut se réaliser sous anesthésie générale ou sous sédation, complétée par une anesthésie locale.

 

Le séjour peut être en ambulatoire (admission et sortie le jour même) ou en hospitalisation de 24h (lifting associé).

La durée opératoire varie de 1h à plusieurs, en fonction de la quantité de graisse à prélever et des gestes associés.

Par une lipoaspiration douce avec de canules fines, la graisse sera prélevée sur les différents zones du corps (face interne genoux, poignets d’amour, ventre), sans traumatiser les cellules graisseuses.

Une centrifugation rapide sera faite pour séparer la graisse de la partie huileuse et du sang. Ainsi, la graisse pure obtenu sera injectée à l’aide des canules très fines et courtes à bout mousse dans plusieurs plans, afin de combler de façon homogène la région anatomique à corriger. Des fils résorbables très fin seront placée sur les cicatrices du site de prélèvement, pas de pansements sur le visage.

Après l’intervention

Suites post-opératoires

Un œdème (gonflement) est normal dans les premiers jours, il atteint un maximum à 3-4 jours et diminue progressivement.

Parfois une sur correction sera faite, dans le but d’anticiper une résorption partielle de la graisse, d’où l’aspect trop « rempli », mais qui va s’améliorer rapidement par la suite.

Gardez une position surélevée de la tète le plus souvent possible et appliquez des compresses froides.

Des bleus peuvent apparaître pour une durée variable de 10-15 jours.

Une crème à base de l’Arnica vous sera recommandée.

Reprise du travail rapide, sauf si bleus persistants.

Douleurs très modérées calmées par la prise des antidouleurs classique.

Résultats visibles après la résorption définitive de l’œdème, 2-3 mois plus tard.

Résultats naturels et stables si pas des variations pondérales importantes.

Possibles complications 

Persistance de l’œdème sur la zone traitée.

Troubles de la sensibilité sur la zone de prélèvement et sur le visage pendant quelques mois.

Apparition des « nodules » graisseux sous la peau, si graisse déposée en amas trop volumineux, trop superficiel sous la peau.

Fonte de la graisse injectée si perte de poids importante après l’opération.

DOCTEUR
ADINA PETREA

CHIRURGIE PLASTIQUE & ESTHÉTIQUE À MELUN ET PARIS

Après le plaisir de l’apprentissage long et rigoureux, est venue la joie de la pratique et de l’expérience intense, la sérénité dans l’échange et le partage avec mes patients.

Contact Tarifs