Mammelons invaginés

La correction par la chirurgie esthétique des différentes anomalies de la poitrine (mamelons invaginés, anomalie de forme, volume du sein-seins tubéreux ou des mamelons) est une demande souvent rencontrée de nos jours. Des techniques combinées seront utilisées pour aider à retrouver ce qui manquent, ce qui doit être corriger ou juste améliorer, pour obtenir au final un résultat le plus proche du naturel.

fiche pratique : Mammelons invaginés

GÉNÉRALITÉS Techniques chirurgicales Déroulement Résultats

Symbole de la féminité, les seins peut présenter parfois une anomalie de forme, projection et volume au niveau du téton, qui va nécessiter un geste de chirurgie esthétique pour retrouver une forme naturelle.

Le mamelon trop volumineux, trop projeté, en disharmonie avec la forme et le volume du sein, peut être réduit en volume par un geste chirurgical, fait sous anesthésie locale au bloc opératoire.

Si le mamelon est invaginé (ou ombiliqué, enfoui, mais de volume correct lors du massage, stimulation par froid, pendant la grossesse, etc.) une intervention de chirurgie esthétique pour le faire ressortir et lui donner un aspect naturel peut être réalisé sous anesthésie locale au bloc opératoire.

Cette malformation peut être congénitale (présente depuis la naissance) ou elle apparait à l’adolescence, pendant le développement de la glande mammaire.

Elle s’explique par un rétrécissement de longueurs des canaux galactophores (par ou le lait sort) et par la présence des cloisons fibreuses profondes, ce qui peut expliquer les difficultés d’allaitements.

Le but de la correction est de retrouver la forme et l’aspect naturel, surtout pas de permettre un allaitement normal, car les canaux galactophores sont sectionnés pendant la chirurgie de correction.

Un mamelon court et invaginé sera toujours un mamelon court après l’intervention, mais plus invaginé….

La correction d’un téton invaginé ou ombiliqué nécessite de traiter les canaux galactophores trop courts et, de casser les cloisons fibreuses adhérente à la face profonde du mamelon, de donner du support et du volume au nouveau mamelon.

Différentes cicatrices peuvent être utiliser en fonction du grade d’invagination, de la taille du mamelon, à la fin, la cicatrice étant toujours situé sur la partie foncée de l’aréole et du mamelon, sans laisser des traces à long terme.

Des plasties locales utilisant le derme profond, les lambeaux de mamelons sont utilisés, pour donner faire ressortir le mamelon et empêcher la récidive de la malformation.

Avant l’intervention

Prise en charge par l’Assurance Maladie et en partie votre mutuelle- si cette malformation empêche l’allaitement.

Un bilan imagerie de type échographie et mammographie vous sera prescrit avant l’intervention, car parfois des lésions type cancer du sein peuvent apparaitre au début, sous la forme d’une malformation (rétraction, sécrétion suspecte) du mamelon.

2 consultations avec votre chirurgien esthétique, dossier médical complet (photographies médicales, bilan sanguin).

Signature de devis, du consentement éclairé et de la fiche d’information SOFCPRE.

La technique chirurgicale, la position des cicatrices, sera décidée lors de la consultation avec votre chirurgien esthétique.

Remises des ordonnances pour une gaine de contention, chaussettes de contention.

Arrêt du tabac, de l’aspirine, des produits antiinflammatoires, des anticoagulants, des compléments alimentaire antioxydants dans les 8-10 jours avant l’intervention.

L’intervention

La correction des mamelons invaginés se réalise sous anesthésie locale, ou anesthésie locale et sédation pour le confort de la patiente, en ambulatoire (entrée en clinique et sortie le même jour).

La durée est de 30 minutes-1h, en fonction de la technique.

Un pansement légère et imperméable est placé sur les cicatrices, qui sont à peine visible (en travers du mamelon).

Après l’intervention

Suites postopératoires

Les pansements imperméables vous permettent de prendre une douche dès le lendemain, ils seront changés tous les 2-3 jours pendant une dizaine des jours, après une application locale de vaseline.

Les douleurs sont modérées et calmées par des antalgiques classique.

Le frottement avec le soutien gorge est parfois désagréable, on peut éviter de porter le soutien gorge pendant un e semaine en postopératoire.

Les fils sont résorbables (2-3 semaines environ).

Pas de bains et de piscine pendant environ 3-4 semaines.

Massage et protection solaire écran 50 des cicatrices pendant un an.

Des troubles de la sensibilité peuvent apparaître après l’opération, ils peuvent être transitoires, avec amélioration progressive par des massages.

L’allaitement n’est pas garanti après l’intervention, car la section des canaux galactophores a un effet permanent.

Le résultat est visible en immédiat, mais définitif au bout de 1 à 2 mois après la chirurgie, une fois que l’œdème disparaît.

Complications possibles

Troubles de la sensibilité (hypo ou hyperesthésie/ sensibilité) – le massage va permettre une désensibilisation progressive dans le temps

Récidive de l’invagination – une nouvelle intervention chirurgicale pourrait être réalisée, avec les mêmes risques à long terme, expliqué par un rétrécissement trop important des tissus (canaux galactophores, cloisons fibreuses), une mémoire de forme des tissus trop excessive.

Apparition des kystes – pour les patientes prédisposées aux ectasie galactophoriques

DOCTEUR
ADINA PETREA

CHIRURGIE PLASTIQUE & ESTHÉTIQUE À MELUN ET PARIS

Après le plaisir de l’apprentissage long et rigoureux, est venue la joie de la pratique et de l’expérience intense, la sérénité dans l’échange et le partage avec mes patients.

Contact Tarifs